RETRO SUR LA PREMIÈRE ÉDITION DU TOURNOI SOFAFOOT : UN ÉVÈNEMENT GIGANTESQUE À L’HONNEUR DU CENTRE SOFA

0
521

La première édition du tournoi dénommé Sofafoot ne manquera pas d’attiser les conversations et de passionner les causeries à travers la capitale Bamako. Tenu à Baco djicoroni, le 27 juillet dernier, cet évènement a vraiment drainé les foules. Placé sous le parrainage du centre sofa, ce tournoi de football qui a initialement regroupé trente-deux (32) équipes, a opposé en finale celle du Djiguiya à celle de As Haricots.

« À César ce qui est à César », a- t-on coutume de dire. Ce dicton a pris tout son sens lorsque le parrainage de ce gigantesque tournoi de football, baptisé Sofafoot, a été attribué au centre Sofa qui est un regroupement d’universitaires, reconnu dans l’encadrement des élèves des classes de terminale, dans la discipline de l’économie. En effet, ce geste qui traduit une grande marque de reconnaissance, est un véritable hommage vivant, rendu au dévouement et aux activités sacerdotales du Centre Sofa, envers cette jeunesse.
D’ailleurs, M. Siaka FAROKO, enseignant-chercheur et responsable du prestigieux Sofa Center, s’est dit à la fois, comblé et très honoré de cet évènement en ces termes : « Le sport est indéniablement un facteur de cohésion sociale qui doit être concilié avec l’éducation. L’activité sportive forge la discipline si l’on s’en tient au respect même des arbitres, sur le terrain, par les joueurs. À ce titre, il ne serait pas judicieux de se limiter à chercher à développer uniquement le quotient intellectuel au sein de la jeunesse, ce n’est pas suffisant, mais aussi songer au facteur émotionnel et physique. Ne dit-on pas souvent qu’il faut un corps sain dans un esprit sain ? Vu sous cet angle, le sport est une école qui contribue assurément à l’épanouissement intellectuel et physique des jeunes. Nous pensons déjà à étendre ce grand rendez-vous sportif au-delà de la commune 5. D’ailleurs, cette initiative salutaire, qui est l’organisation de ce tournoi, est venue des anciens élèves que nous avons formés il y a quatre ans. Leur attitude, qui, non seulement nous honore, mais traduit à suffisance toute leur reconnaissance à nos différentes actions à l’endroit de la jeunesse. Qu’ils trouvent ici toute l’expression de notre gratitude. »
Interrogés sur leurs réelles motivations, les initiateurs de cet évènement mémorable, en l’occurrence les jeunes Drissa KANÉ et Drissa TRAORÉ nous ont livré leurs impressions : « Nous avons organisé ce tournoi pour palier à la suspension des cours, issue de la fermeture des écoles suite à la pandémie de la COVID 19. En effet, il n’y avait pas d’école à cause du confinement alors nous avons décidé d’égayer la jeunesse. Nous avons baptisé le tournoi « Sofafoot » pour rendre un vivant hommage à nos illustres professeurs et encadreurs en raison de leurs nombreux sacrifices consentis à notre formation intellectuelle. Pour nous, les actions de Sofa Center n’ont aucun prix. Ces enseignants représentent pour nous des modèles que nous souhaitons incarner. Par cette action, nous voulons surpasser nos ainés et par la même occasion, nous invitons la jeunesse a plus d’initiatives et de responsabilité pour participer à l’œuvre de construction nationale. Toute nation fonde ses espérances de développement sur sa jeunesse et il appartient à nous les jeunes de jouer pleinement notre partition pour l’édification de notre pays. C’est le lieu pour nous d’adresser nos sincères remerciements aux responsables de Sofa Center pour leur dévouement, qui ne souffre d’aucune ambiguïté, à l’endroit des élèves en particulier et de jeunesse en général. »
S’agissant de la finale de cette première édition du tournoi proprement dit, elle a opposé une équipe de Bacodjicoroni ACI dénommée Djiguiya et son challenger de Sabalibougou qui est As Haricots. Cette rencontre s’est déroulée sur le terrain de sport de l’école l’Espérance, sise à Bacodjicoroni ACI, en présence d’une foule innombrable et euphorique. Menée dès la première mi-temps par le score d’un but à zéro, l’équipe de Djiguiya égalisera dès l’entame de la seconde partie, à la huitième minute de jeu, enflammant du coup le stade. C’est cependant sur le score de 1 but à 0 que les deux équipes seront ramenées aux tirs au but. Cette épreuve s’est soldée par 9 réussites contre 8 en faveur de l’équipe du Djiguiya. En tout cas, ce match qu’il ne serait nullement exagéré de qualifier d’anthologique, restera longtemps dans les mémoires.
Il faut par ailleurs rappeler que ces différentes rencontres et notamment la finale ont révélé de nombreux talents parmi les joueurs. Et c’est à propos que le jeune gardien de but, Abdoulaye Bah de l’équipe Djiguiya, a été sacré meilleur joueur du tournoi.
De cet évènement, il faut non seulement louer le caractère salutaire de l’initiative et saluer par la même occasion le professionnalisme des organisateurs. Nous disons mention spéciale au Centre Sofa qui ne ménage aucun effort pour être au service de cette jeunesse à travers ses encadrements, orientations et conseils quand on sait que nombreux sont les jeunes aujourd’hui en proie à la déperdition et aux dérives de toutes sortes.
Chapeau à la jeunesse !
Vivement la prochaine édition de Sofafoot.
Souleymane DIALLO/Duniya kibaru.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici