CORONA VIRUS OU COVID 19 : VENT DE PANIQUE SUR BAMAKO APRÈS UN CAS SUPPOSÉ POSITIF

0
591

Dans sa tournée planétaire, le CORONA virus ou COVID 19 continue sa marche macabre et sème la terreur et la désolation partout sur son passage. Si les maliens croisaient les doigts à l’idée du zéro cas détecté dans le pays, cette attitude semble changée depuis ce soir. En effet, une rumeur persistante faisant état d’un cas supposé positif sème depuis la panique au sein de la population de Bamako.

Dominant l’actualité nationale et internationale, le CORONA virus ou COVID 19, continue de faire des victimes partout autour de lui. Le Mali vivant dans l’angoisse permanente du fait de la contamination de tous ses pays frontaliers, traverse, en ce moment, un vent de panique, suite à de récents évènements.
En effet, des rumeurs persistantes, faisant allusion à un avion transportant 300 passagers en provenance de la France, aurait embarqué un cas positif et qu’un second passager serait en examen pour diagnostiquer s’il est positif ou non. Suite à ces allégations, le gouvernement malien a rapidement fait un communiqué, datant d’aujourd’hui, sensé calmé les esprits. Dans ce dit communiqué, le gouvernement reconnait que le Président de la République, son Excellence Ibrahim Boubacar KÉITA, a exceptionnellement instruit, une levée temporaire de la suspension de vols commerciaux en provenance de pays touchés par le virus afin de répondre aux besoins humanitaires dans lequel se retrouvent nos compatriotes, bloqués à l’extérieur.
Ainsi, 15 avions ont pu ramener les maliens de l’extérieur qui ont subi des contrôles sanitaires, à l’aéroport Modibo KÉITA, de Bamako-Sénou, et, qu’à ce jour, aucun cas positif au virus n’a été recensé, rassure le gouvernement. Selon le communiqué, cette mesure exceptionnelle prendra fin le vendredi 20 mars 2020 à 23h 59. Cependant, l’inquiétude de l’opinion réside au fait que les compatriotes rapatriés aient été mis en quarantaine ou pas. En d’autres termes, la question qui trotte dans les esprits est celle de savoir si un simple contrôle sanitaire, comme l’indique le gouvernement, suffira- t- il à prévenir de l’imminence du danger que représente les passagers en question ?
Pour l’heure, aussi rassurant soit-il, ce communiqué gouvernemental parviendra -t-il à ramener le calme et la sérénité souhaités ? En tout cas, cette situation, qui a défrayé la chronique, donne libre cours aux commentaires, parfois les plus virulents sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, il faut noter que l’inquiétude des populations est renforcée par le fait que les mesures prises par le gouvernement, à l’issue de la Session extraordinaire du Conseil Supérieur de la Défense Nationale du 17 mars 2020, ne parviennent déjà pas à être respectées, dans l’indifférence des autorités.
Ce qu’il faudra craindre par-dessus tout, c’est la peur que pourrait inspirer cette situation, au sein de l’opinion, et, qui pourrait dégénérer, en soulèvement populaire, si toutefois, le sentiment de la faute par négligence se propageait de part et d’autre.
Souleymane KONATÉ/ Duniya kibaru.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici