TRANSITION POLITIQUE AU MALI : ENFIN LA NOMINATION DU TOUT NOUVEAU PREMIER MINISTRE

0
390

C’est ce dimanche 27 septembre 2020, à travers le decret n° 2020- 0068 /P-T du 27 SEP. 2020 qu’a été nommé Moctar OUANE, le tout nouveau premier ministre de la transition politique en cours. Par cet acte, c’est l’une des exigences fondamentales de la cedeao qui vient d’être satisfaite.
Le Mali, sous la transition, connait enfin son tout nouveau premier ministre. En effet, il s’agit de Moctar OUANE, un civil, ancien ministre des affaires étrangères en 2008 sous le régime d’ATT. Il a également occupé le poste de Délégué à la paix et à la sécurité à la Commission de l’Union Économique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest(UEMOA) à Ouagadougou. L’homme a aussi été représentant du Mali aux Nations Unies et conseiller diplomatique à la présidence.
N’appartenant à aucune coloration politique, l’homme est dépeint par son entourage comme étant assez méticuleux face aux principes. Notons que Moctar OUANE, puisque c’est de lui qu’il s’agit, n’est pas l’émanation du choix du M5-RFP. En toute logique, le choix porté sur cet homme n’est pas fortuit. En effet, en vertu de son statut d’ancien diplomate et représentant auprès d’institutions internationales, Moctar OUANE dispose certainement de connexions. Toute chose indispensable pour rouvrir et plaider la cause du Mali auprès de partenaires d’envergure, incontournables à la refondation tant souhaitée. Par ailleurs, le fait que le tout nouveau premier ministre soit apolitique, le mettra à l’abri de tout soupçon de partialité au plan national. Cette indépendance vis -à vis du monde politique lui octroiera assurément une plus grande liberté d’action.
En tout cas, le profil, que présente Moctar OUANE, devra être un atout pour mener à bien cette délicate mission, dans cette lourde tâche de reconstruction nationale. Aussi, le tout nouveau premier ministre devra se rendre à l’évidence qu’il sera d’ores et déjà sous les feux nourris des critiques les plus acerbes. Dans ces conditions, il devra convaincre pour justifier tout l’intérêt du choix porté sur sa personne car dans cette course contre la montre, il n’y aura de place pour l’incompétence.
Et, le peuple malien excédé, qui, de surcroit est seul juge sur l’arène sociopolitique, n’hésitera plus à brandir à quiconque, le carton rouge, du fait qu’il aura déjà distribué tous ses cartons jaunes. Tous nos vœux de succès accompagnent Moctar OUANE.
Souleymane KONATÉ/Duniya kibaru.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici