SOMMET DU G5 SAHEL: IDRIS DEBY ITNO AU SECOURS DU MALI, DU BURKINA FASO ET DU NIGER

0
168

Le sommet du G5 s’est tenu cette fois – ci par visioconférence à cause de la pandémie du COVID- 19. Au menu des discussions, les questions d’insécurité au Sahel et notamment dans la zone dite des trois frontières, à savoir, le Mali, le Niger et le Burkina Faso. C’est sans doute à propos que le Président Tchadien, Idris Deby Itno, prévoit d’y envoyer 1200 hommes supplémentaires.

Le sommet du G5 sahel s’est déroulé cette fois-ci par visioconférence à cause de la pandémie du COVID-19, sous la présidence du Tchad. Les discussions ont bien évidemment porté sur les questions cruciales de l’insécurité qui continue à sévir dans cette zone. Les participants à cette rencontre ont tous pointé du doigt la recrudescence du terrorisme ambiant et donc la nécessité de resserer les lignes.
C’est en tout cas cet argument qui a prévalu quant à la volonté du Président français, Emmanuel Macron, de ne pas immédiatement réduire les effectifs des forces Barkhane en stationnement au sahel. Pour lui, les victoires déjà obtenues sur le terrain méritent que soit maintenu le dispositif déjà disponible avant tout retrait progressif.
Quant au Président Idris Deby, il s’inscrit dans la logique d’un renforcement des hommes sur le théâtre des opérations. D’où la proposition d’y envoyer 1200 hommes supplémentaires dans la zone dite des trois frontières, considérée comme l’épicentre du terrorisme et regroupant le Mali, le Niger et le Burkina Faso.
Cette annonce est perçue comme étant un véritable soulagement au sein du G5 sahel du fait de la parfaite connaissance du terrain par l’armée Tchadienne, pétrie d’expériences dans le combat contre les terroristes au sahel. En effet, celle-ci a déjà fait ses preuves au Mali dans la traque des jihadistes au nord. Par ailleurs, l’on se souvient, l’année dernière, du cinglant revers qu’avaient fait subir Idris Deby Itno et ses hommes aux combattants de Boko Haram, en guise de représailles.
C’est donc un renfort de taille qui est attendu dans les tous prochains jours dans cette zone des trois frontières qui constitue depuis toujours un terreau fertile pour le terrorisme et de surcroît une plaque tournante pour le narco-trafic et les trafics en tout genre.

Souleymane KONATÉ / Duniya kibaru.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici