LUTTE CONTRE L’INSÉCURITÉ ET LE TERRORISME: DES MERCENAIRES RUSSES BIENTÔT À BAMAKO?

2
254

Face à l’insécurité grandissante, amplifiée par le terrorisme ambiant, de nombreuses voix s’étaient élevées, au sein de l’opinion, pour solliciter l’intervention de la Russie au Mali. En effet, la recrudescence de l’insécurité doublée de la méfiance ou du sentiment anti-français ont été à l’origine d’une série de pétitions en faveur de forces russes, dans la lutte contre le terrorisme. C’est sans doute dans ce contexte, que des négociations seraient en cours entre autorités maliennes de la transition et la société de sécurité privée, Wagner, tel que rapporté par Reuters, l’agence britannique de renseignements .

Selon l’agence de renseignements britannique, Reuters, les autorités maliennes de la transition seraient en négociations, en ce moment, avec Wagner, la société russe de sécurité privée. Ces para-militaires, sollicités par le Mali, dans le cadre de la sécurité, auront pour mission la protection de certaines autorités maliennes et surtout la formation de nos forces armées et de défense dans la lutte contre le terrorisme. Cependant, il n’est pas à l’ordre du jour que ces mercenaires s’engagent directement dans le combat contre les terroristes.
Dans le contrat, il serait question, selon l’agence Reuters, que l’État malien verse mensuellement, à la société Wagner, la bagatelle de 6 milliards de nos francs et un accès à 3 sites miniers. Quant à ladite société, elle serait capable de mobiliser des centaines d’agents, voire même un millier, pour le compte du Mali.
Cette nouvelle, de la présence immininente, de forces privées russes chez nous, si elle s’avère, réjouirait bon nombre de maliens convaincus du double jeu de la France dans ce combat contre le terrorisme. Cette décision, des autorités de la transition, de faire intervenir ces forces étrangères, même si elle ne s’inscrit pas dans cette vision populaire, pourrait être considérée comme la résultante de la volonté du retrait des forces Barkhane du sahel annoncée par la France.
Il faut dire que les para-militaires de la société Wagner, déjà présents dans un certain nombre de pays africains, à l’instar de la Libye et de la centrafrique, n’ont pas bonne réputation selon certains médias internationaux qui les accusent de viol et autres formes d’exaction contre les populations civiles.
En tout cas, pour l’heure, ces mercenaires russes restent, pour nos autorités, la seule alternative crédible au départ programmé des forces françaises, d’une part, et, surtout, pour freiner l’avancée fulgurante et inquiétante des terroristes sur le terrain. S’agissant de leur efficacité, l’avenir nous le dira, si toutefois leur arrivée s’avère effective.
Et, en l’espèce, un proverbe bien connu de chez nous véhicule que: »C’est au pied du mur qu’on voit le vrai maçon. »

Souleymane KONATÉ / Duniya kibaru.net

2 Commentaires

  1. Hum…

    Le Sahel, une carte,des dessous…

    Le Mali face à lui-même.

    Que penser de l’esclave qui change de maître ? Ayons le triomphe modeste dans cette histoire là…

    Que les Maliens allument leurs cerveaux !

    Mercenaires ou pas, qui de l’État voyou qui nous a débarqué des terroristes ?

    Toutes ces puissances qui sont là soit dit pour nous aider à lutter contre la déferlante terroriste, ne sont ils pas des mercenaires?
    Ne nous voilons pas la face !
    Ces forces d’occupation se livrent une guerre de positionnement sous nos cieux.
    Cela dit, chacun criera, agira pour son intérêt.

    Le temps nous edifiera encore plus.
    Comme si bien martelé dans cet article, c’est au pied du mur qu’on reconnaît le vrai maçon.

    Wait and see !

    Il reste aux Maliens de savoir ce qu’ils veulent,ou mettre les pieds.

  2. Surtout qu’en géopolitique le hasard n’existe pas.

    Le Canon de Ces forces dite d’interposition, visent à n’en point douter le dessous des cartes.

    Encore faudrait-il que les autorités maliennes rebattent les cartes.
    Sinon le fusil n’a fait que changer d’épaule.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici