LE MARÉCHAL IDRIS DEBY ITNO TOMBÉ LES ARMES À LA MAIN: LE HÉROS DE LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME AU SAHEL S’EN EST ALLÉ

1
292

C’est ce mardi 20 avril 2021que la terrible nouvelle de la disparition d’Idris Deby Itno est annoncée. Le Maréchal avait physiquement participé aux combats, dans une offensive lancée pour repousser une colonne rebelle dans le nord du Tchad. C’est à la suite de blessures reçues par balles sur le champ de bataille que l’homme succombera.

Le Président tchadien Idris Deby Itno n’est plus depuis ce mardi. C’est dans une offensive qu’il commandait, menée par l’armée tchadienne, le samedi et dimanche, pour repousser une colonne rebelle, le Front pour l’Alliance et la Concorde au Tchad (FACT) à partir du nord du pays que le Maréchal sera mortellement atteint. C’est de ses blessures qu’il va succomber par la suite.
Aussitôt après cette tragédie, un conseil militaire qui remplacera le défunt président sera dirigé par l’un de ses fils, général quatre étoiles à 37 ans et commandant de la garde présidentielle, Mahamat Idriss Déby Itno. Rappelons que cette rébellion dont les bases- arrière sont en Libye et au Soudan avaient lancé une offensive contre le Tchad le jour même des élections présidentielles.
Notons que cette tragédie qui a secoué les tchadiens aura certainement de sérieuses répercussions sur l’ensemble des pays de la zone sahelo-sahelienne, en ce moment en proie au terrorisme. En effet, il faut dire que le Tchad reste aujourd’hui un des piliers dans la lutte contre ce phénomène. Le Maréchal Idris Deby Itno, en tête de proue, incarnait indubitablement le symbole de la lutte anti-terroriste qui sévit au sahel. D’ailleurs le Tchad a récemment envoyé un contingent dans la zone dite des trois frontières.
Avec sa disparition, c’est un rempart sûr qui s’écroule car l’homme était résolument engagé aux côtés de ses pairs dans la résolution de cette épineuse question qu’est le terrorisme. Il reste à espérer que cette rébellion assassine ne prenne pas le dessus et ne décide de changer par la suite le degré d’engagement du Tchad dans cette guerre asymétrique au sahel.
Toutefois, si les circonstances de la mort du Maréchal restent encore floues, la thèse du complot reste à privilégier pour beaucoup car Idris Deby, de par son patriotisme, son charisme et sa volonté inconditionnelle d’en finir avec le terrorisme transfrontalier faisait écran à certains.
Et, vraissemblablement les enjeux sont grands au sahel et le Marechal semblait visiblement devenu l’homme à abattre à cause de son omniprésence et surtout son efficacité sur le champ de bataille.
Dors en paix Maréchal.

Souleymane Konaté/Duniya kibaru.net

1 COMMENTAIRE

  1. Hélas oui !

    L’Homme de par son charisme ( malgré sa gouvernance peu reluisante…il avait mis le Tchad sous une coupe réglée, un Tchad verrouillé par le clan Deby itno).

    Était un bouclier contre le terrorisme au Sahel.

    Avec sa mort , l’embrasement d’autres pays voisins ( Cameroun, Soudan,….et même le Nigeria) est à craindre.
    Une énorme perte pour le Sahel, et toute l’Afrique…

    Il laisse derrière lui un Tchad divisé, et les prochaines heures ou jours seront décisives…..vu qu’on annonce l’avancée des troupes rebelles sur Ndjamena.
    Le temps nous en dira plus !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici