APRÈS SON COUP DE FORCE, LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE FUSTIGE LE COLONEL ASSIMI GOITA

0
66
Former Defense Minister and retired Col. Maj. Bah N'Daw, right, is sworn into the office of transitional president, and Col. Assimi Goita, left, head of the junta that staged the Aug. 18 coup, is sworn into the office of transitional vice president, at a ceremony in the capital Bamako, Mali, Friday, Sept. 25, 2020. Mali's transitional president and vice president were sworn into office Friday, more than a month after a coup in the West African nation, as Mali remains under sanctions by the 15-nation West African regional bloc ECOWAS, and amid uncertainty about details of the transition period. (AP Photo)

L’homme fort du Mali, le Colonel Assimi Goita, après avoir demis le Président de la transition, Bah Ndaw ainsi que le PM, se retrouve face à une salve de condamnations de la part de la communauté internationale,.
Le Colonel Assimi Goita, le nouvel homme fort du Mali qui a demis de leur fonction au sein du pouvoir de transition, le Président Bah Ndaw ainsi que le Premier Moctar Ouane, se retrouve en ce moment même sous les feux nourris des critiques et des condamnations qui fusent de toute part et notamment de l’occident. En effet, diversement apprécié, le coup de force du vice-président de la transition, le Colonel Assimi Goita, continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive.
Aussi, si certains tentent de justifier cet acte posé par le Colonel, d’autres au contraire le condamnent avec la dernière énergie. Il s’agit principalement de certains pays de l’Union européenne dont l’Allemagne qui appelle à la libération immédiate des personnalités de la transition aux mains de la junte. Quant à la France, par la voix de son chef de la diplomatie, Jean Yves Le DRIAN, elle condamne le coup de force. S’agissant du Président Macron lui-même, il taxe le coup d’État d’inacceptable et évoque des sanctions ciblées qui en resulteront, émanant de l’UE.
Sur le plan sous-régional, il faut noter la présence de la CEDEAO dans notre pays, au lendemain du coup de force, et qui, pour le moment, semble privilégier l’option de la négociation. Reste cependant à savoir si toutes ces condamnations parviendront à faire plier le Colonel Goita qui invoque des raisons d’intérêt national pour justifier son action.
Il est vrai que l’homme fort du Mali avait laissé entendre, dans un discours adressé à la nation, par son porte-parole, que Bah Ndaw et Moctar Ouane, étaient demis de leurs prérogatives, car ils avaient non seulement enfreint aux clauses de la Charte de la Transition mais étaient également à l’origine de la crise sociale actuelle, émaillée de grèves intempestives pour avoir échoué aux négociations avec les syndicats.
Notons que l’un des griefs faits aux deux têtes de l’exécutif de la transition éjectés étaient de n’avoir pas procédé aux consultations avant la formation du nouveau gouvernement et surtout du fait d’avoir écarté deux ténors de la junte, à savoir les colonels Sadio Camara et Modibo Koné. Par ailleurs, au plan national, l’on peut dire sans se tromper que les nouveaux putschistes ont carte blanche car en réalité les deux personnalités de la transition et notamment le Premier ministre étaient sérieusement controversées et ne faisaient plus l’unanimité. D’un autre côté, le calme olympien qui règne sur la capitale Bamako, en dépit du coup de force, atteste de l’indifférence affichée par les populations qui semblent plutôt vaquer à leurs occupations.
D’ailleurs, le M5-RFP, tombeur du régime d’IBK, réclamaient à moult reprises la tête de Moctar Ouane. En plus, le Colonel Goita a assuré que les élections se tiendront courant 2022 comme précédemment indiqué, conformément aux exigences des précédentes médiations.Désormais, tous les yeux seront rivés vers la délégation de la CEDEAO, menée par Goodluck Jonathan au Mali.
Quoiqu’il advienne, au regard des souffrances déjà endurées par les populations maliennes, toutes les négociations devront aborder dans le sens de l’apaisement.
La Rédaction / Duniya kibaru.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici