3e Congrès de YELEMA : Moussa Mara quitte la présidence du parti et se lance dans la course pour Koulouba
Par maliweb.net – 12 Déc 20201

0
94

L’ex-premier ministre, Moussa Mara s’explique à nouveau.
Moussa Mara
Le parti YELEMA « Le Changement » a tenu, ce samedi 12 décembre, le 3e Congrès ordinaire du parti depuis sa création en juillet 2010. Au CICB, la cérémonie de lancement des travaux a débuté en l’absence du président Moussa Mara.

– Maliweb.net – Où est passé le président du parti Yelema ? Se demandaient les militants et sympathisants du parti qui ont fait le déplacement au CICB. Tour à tour, le président du comité d’organisation, le président du club de soutien à Moussa Mara, et les représentants des partis amis ont tenu leurs discours, sans toujours la présence du président de Yelema.

L’UDD, le PACP, le PARENA, l’Imam Oumarou Diarra, l’ADP-Maliba, le RPM représenté par Mamadou Diarrasouba livrent leur mot de soutien. A 11h 10, Moussa Mara fait son entrée solennelle dans la salle. Invité à prendre la parole à la suite de cette entrée du président parti YELEMA, Cheick Fantamadi Traoré, 11evice-président de l’ADEMA-PASJ, fustige la « stigmatisation dont certains partis ont fait l’objet » depuis le début de la cérémonie.

Alors que des invités ont été nommément cités et applaudis par la salle à l’image du chroniqueur Ras Bath ou l’imam Oumarou Diarra, le représentant de l’Adema s’étonne que son ‘’ grand ‘’ parti et d’autres n’ont pas été cités. « Nous sommes ici depuis 8h30 »,a-t-il signalé au maître de cérémonie, et au président du parti qui venait de faire son entrée. Appelé au pupitre pour boucler l’intervention des partis amis, le représentant du parti ASMA-CFP décline l’invitation, malgré l’instance de ses voisins immédiats.

Un militant à la base…

Prenant la parole, Moussa s’excuse naturellement pour son retard dû, selon lui, au fait qu’il était à un enterrement prévu à 10h. Ensuite, le président Mara dresse le bilan du parti en dix ans, son bilan à lui. Au congrès tenu sous le thème « L’alternance au sein des partis politiques », Moussa Mara annonce la fin de son mandat de président du parti Yelema. « On ne peut clamer quelque chose à l’extérieur et faire le contraire à l’intérieur », dit-il. «Je ne serai pas non plus le président d’honneur du parti. Un président d’honneur qui continue de piloter le parti dans son salon », assure-t-il aux militants.

Candidat à la présidentielle de 2022 ? Moussa Mara ne le déclare pas, du moins pas officiellement. «La décision sera prise au moment opportun par une assemblée générale du parti », dit-il à Maliweb.net. Cependant, à entendre le maître de cérémonie, cadre du parti, Moussa Mara est « le prochain président de la République du Mali », a-t-il proclamé. «Doumbia a bien parlé, mais qu’il n’oublie pas d’ajouter « in’challah » », a rétorqué Moussa Mara en prenant la parole.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici