RAPPORT DE L’ONU SUR LE BOMBARDEMENT DE BOUNTY: LA FORCE BARKHANE FAUTIVE

0
182

Le rapport de l’onu, relatif au bombardement de bounty du 04 janvier dernier, était très attendu. Les conclusions des enquêtes, rendues publiques par l’onu, rendent responsables la force Barkhane du massacre de civils. Cependant, le commandement de cette force réagit en réfutant le contenu dudit rapport et maintient sa version des faits.
Le bombardement de bounty, le 04 janvier 2021 dernier, avait créé une véritable onde de choc au sein des populations. En effet, les soldats de la force Barkhane, héliportés, avaient bombardé un regroupement de personnes, pris pour cible, à Bounty au centre du Mali.
Pourtant, erreur d’appréciation ou certitude irréfragable, ceux qui avaient été considérés comme de dangereux terroristes n’étaient en fait que de simples civils, participant à une cérémonie de mariage. Barkhane s’en était défendu en prétextant par la suite la présence de cinq djihadistes de la Katiba Serma parmi le regroupement de personnes visées. De ces frappes, 19 victimes avaient péri sous le coup tandis que trois autres ont succombé des suites de graves blessures, complétant le nombre pertes en vies humaines à 22. Rappelons que la version des faits de la force Barkhane avait été attestée par le commandement de l’armée malienne.
Cette affaire avait soulevé un véritable tollé au sein d’organisations de la société civile et des défenseurs des droits de l’homme, à l’instar de Tapital Pulaku. Ce rapport de l’ONU, aussi accablant qu’inquietant n’est pas sans conséquences pour la France qui paye déjà un lourd tribut suite au sentiment anti-français grandissant en Afrique et notamment en zone sahélienne.
En effet les conclusions issues de ce rapport de l’ONU vont davantage fragiliser les rapports déjà au plus mal point de la France avec ses partenaires. De toute évidence, cette énième bavure de Barkhane, si elle s’avérait, constituerait un solide argument pour ternir l’image de cette armée qui peine à convaincre quant à son efficacité sur le terrain.
Ce nouveau coup de tonnerre est susceptible d’entacher fortement le partenariat avec la France et, au-delà, pousser à reconsidérer le degré d’engagement de Barkhane qui a réussi à se faire une réputation dans la traque des civils au lieu des terroristes de plus en plus actifs sur le terrain.

Souleymane KONATÉ / Duniya kibaru.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici