LA SYNERGIE DES ORGANISATIONS DE DÉFENSE DES DROITS DE L’HOMME AU MALI(ODDH), PLUS QUE JAMAIS DANS SON RÔLE

0
97

L’affaire de la libération spectaculaire du commandant de la FORSAT, Oumar Samaké, qui a suscité l’indignation générale, a surtout engendré une prompte réaction auprès des Organisations de Défense des Droits de l’Homme(ODDH). En effet, regroupée en synergie, cette organisation était montée au créneau pour dénoncer avec ferveur cette situation inacceptable à plus d’un titre.

Ce sont au total les huit membres, composant la synergie de l’Organisation de Défense des Droits de l’Homme(ODDH), qui se sont ligués contre cette attitude, de la police, qualifiée d’incivile au sein de l’opinion aussi bien nationale qu’internationale, dans l’affaire Oumar Samaké. Il s’agit en substance du CAPDH, DHQ, RJDHG-Mali, AEELCREM, RENEDEP, WOIYO CONDEYE, ODHP, MSDH. L’ODDH ou cette veilleuse citoyenne, au service du respect strict des droits de l’homme, dans une déclaration commune, avait condamné avec une grande fermeté ce qu’elle a qualifié de comportements immoraux et avilissants de nos forces de l’ordre et de sécurité.

La synergie exprime toute son incompréhension du fait que ceux-là qui sont censés faire respecter la loi, en deviennent bien au contraire les contrevenants. Elle avait également indexé le silence assourdissant et injustifié des autorités, face à cette violation flagrante des droits des victimes, dans l’affaire FORSAT à travers cette libération extrajudiciaire du commandant Oumar Samaké. Par la même occasion, l’ODDH a eu à exhorter le pouvoir de transition à tout mettre en oeuvre afin que soit préservé l’État de droit au Mali.

L’organisation de défense des droits de l’homme a par ailleurs rendu au passage un vivant hommage aux autorités judiciaires pour leur dévouement dans la lutte contre l’impunité et les a encouragées à se maintenir dans cette posture. Le contexte politico-social actuel, extrêmement tendu, révélé par un diagnostic sévère, que traverse le pays en ce moment, mérite que l’on soit beaucoup plus regardant quant à la situation des droits de l’homme, dans la mesure où le mépris ou la méconnaissance à l’égard de cesdits droits semble être, en grande partie à l’origine des crispations actuelles.
C’est donc l’occasion d’adresser au passage, une reconnaissance méritée et objective à l’endroit de tous ces acteurs intraitables, oeuvrant de façon inconditionnelle à la sauvegarde des droits de l’homme, et, notamment toutes les organisations évoluant dans ce sens, qui en ont fait leur cheval de bataille, en se projettant, pour cela, en première ligne dans ce combat acharné et quotidien pour la survie, le respect et la dignité de l’espèce humaine, en toute circonstance.

Souleymane KONATÉ / Duniya kibaru.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici