AFFAIRE ROKIA TRAORE : QUE DIT LA JUSTICE FRANÇAISE ?

0
357

Arrêtée le 10 mars passé, lors de son escale à Paris, puis incarcérée à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne), la star internationale Rokia Traoré attend la justice française qui dira le 25 mars si elle approuve une demande de remise à la Belgique.

La chanteuse malienne a été écrouée en France après un mandat d’arrêt européen lié à un litige sur la garde de sa fille. Depuis le 10 mars passée elle croupie en prison, entre grève de la faim et risque d’infection au covid-19, l’on se demande ce qu’elle devient aujourd’hui.
La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris a mis sa décision en délibéré. Le tribunal se laisse le temps d’examiner la demande de remise en liberté formulée par l’avocat de Rokia Traoré, pour motif de santé et humanitaire. Maître Kenneth Feliho soutient qu’à ce stade, son objectif est d’éviter l’extradition de sa cliente, en grève de la faim depuis son arrestation.
Pour la partie adverse, l’avocat de l’ex-compagnon de la chanteuse maître Franck Berton estime lui que la France est incompétente pour juger cette affaire, son client étant citoyen belge résidant en Belgique.
En attendant mercredi prochain, date du délibéré, l’artiste franco-malienne reste à la maison d’arrêt de Fleury Mérogis.
Rappelons qu’elle a été arrêtée en vertu d’un mandat d’arrêt européen lié à un litige sur la garde de sa fille en Belgique. Une garde exclusivement accordée à son ex-compagnon visé en France et au Mali par une plainte pour attouchement sexuel sur l’enfant. La chanteuse conteste depuis le début cette décision de la justice belge et a interjeté appel du jugement de première instance.
Rokia Traoré est accusée d’enlèvement, séquestration et prise d’otage de sa propre fille. Elle encourt jusqu’à cinq ans d’emprisonnement.
Il faut aussi noter que depuis son arrestation, une pétition a été lancée et les soutiens de Rokia Traoré se multiplient. Une tribune publiée dans le journal Libération a été signée par des personnalités culturelles et politiques comme Christiane Taubira, Felwine Sarr, Lillian Thuram, Achille Mbembé ou encore Audrey Pulvar.
Source RFI
Korotoumou Djilla/ Duniya kibaru

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici