LES ÉTUDIANTS MALIENS, BOURSIERS POUR LE MAROC, PRENDRONT DES COURS EN LIGNE DEPUIS LE MALI

1
304

Le communiqué N0 2020 00000002 MESRS-SG du 07 décembre 2020 émanant du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique faisant office d’information à l’opinion nationale, stipule que pour des raisons sanitaires, liées à la deuxième vague du Covid-19, les heureux nouveaux bacheliers qui bénéficieront de la bourse d’étude sur le royaume du Maroc, resteront ici au Mali pour suivre leurs cours, via internet, au compte de l’année universitaire 2020-2021.

L’AMCI (l’Agence Marocaine de Coopération Internationale)après avoir fait part de son inquiétude au département Ministériel de l’Enseignement Supérieur du Mali par rapport à la crise évidente et dangereuse du Covid-19 qui secoue le monde depuis le début de cette année ; les deux autorités ont estimé indispensable que les étudiants qui se verront octroyer la bourse du Maroc suivront ici au Mali des cours en ligne dispensés directement depuis des universités Marocaines.

Les cours en ligne supposent l’acquisition d’un certain nombre de ressources matérielles, informatiques ou gadgets électroniques et de compétences pratiques d’exploitation de ces outils par les étudiants. Pourtant, au lieu d’orienter l’enseignement en général vers ces nouvelles perspectives imposées par l’évolution, tout en intégrant l’outil informatique au cœur du système éducatif, nous en sommes encore à enseigner à travers la lampe traditionnelle dans les petites classes.

Par ailleurs la question c’est de savoir comment ces cours en ligne seront structurés  ?

  •  Seront –ils des cours interactifs en temps réel, relayés depuis des salles équipées à propos, ici au Mali et assistés par des professeurs expérimentés ?
  • Ou des cours passifs doublés d’un forum interactif, le tout accessible au Mali depuis des serveurs d’universités marocaines ?

En bon patriote, on ne peut qu’avoir le cœur sincèrement navré de voir que le Mali n’a pas encore inscrit l’éducation dans ses priorités les plus absolues. Un pays comme le Mali a largement les moyens pour construire, équiper des universités, aussi compétitives que celles des pays maghrébins, ultra modernes et y instaurer une éducation d’élite et productive. Rester de perpétuels mendiants de bourses d’étude doit être une honte pour notre grand Mali. Dit-on : « La main qui demande est toujours en dessous »

Mohamed TRAORE / Douniya Kibaru.net    

1 COMMENTAIRE

  1. Vu l’état actuel de la crise, nous ne pouvons qu’accepter cette des deux départements. Cependant, il ne faut pas aussi que nos chers étudiants se voient pénalisé faute d’infrastructure adéquate leur permettant de suivre les cours en temps réel. Cela contribue pour eux à bénéficier presque les mêmes avantages que ceux qui sont au Maroc. De plus, il serait indispensable d’accorder une formation spéciale aux dits étudiants aux nouveaux outils technologiques et de l’imformations. Sinon ces bacheliers se verront dépouillés des avantages qu’ils doivent légalement jouir. Et nous nous devons si leur Maroc ne se limitera au Maliroc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici