LE PRODEC 2 OU EDUCATION PRODUCTIVE, UNE BELLE INITIATIVE

0
627

Ce mardi 15 Décembre 2020, le Premier Ministre, chef de Gouvernement a présidé le lancement officiel du Prodec 2, le Programme Décennal de Développement de l’Éducation et de la formation professionnelle. Une initiative innovante qui pourrait améliorer le système éducatif, tout en le mettant au service du développement individuel et social.

Le PRODEC 2, s’il ne trahit pas ses lignes directrices, pourrait sans doute être l’éducation 2.0. L’objectif ultime est de produire une éducation de masse et de qualité, tout en palliant aux insuffisances du PRODEC1 qui était la planification stratégique de la politique nationale de refondation de l’ensemble du système éducatif malien de 1998 à 2008.
Il faut reconnaitre que le système éducatif actuel ne répond que partiellement aux exigences de développement de notre pays. Le 21e siècle et ses avancées techniques et technologiques offre bien plus d’opportunités et de perspectives qui vont au-delà d’une école routinière ne produisant que des enseignants doués dans la théorie, des linguistes, des ingénieurs limités aux dessins bâtiments, la topographie et pseudo ingénieurs de mines et des informaticiens théoriciens et bien d’autres. Une analyse objective renvoie, haut les mains, à une évidence incontestable, ces genres d’écoles sont délibérément conçues pour maintenir nos pays africains francophones dans la plus grande et froide servitude et contraignent à un assujettissement et une dépendance éternelle, c’est la colonisation 2.0
Les anciennes colonies anglophones, le Ghana, le Nigéria et les pays audacieux qui ne sont plus sous la coupole exclusive du système éducatif francophone sont des rares pays émergents d’Afrique ; simplement parce que leurs systèmes éducatifs sont orientés vers la pratique, les formations professionnelles actives, la science pratique et la technique.
Ce PRODEC 2 qui doit s’étendre de 2019 à 2028 doit être une rupture sèche avec notre éducation classique et théorique qui a maintenu notre pays dans la stagnation regrettable pendant les six dernières décennies.
Au secondaire, l’APC (Approche par compétence) et le système LMD (Licence Master Doctorat) de l’enseignement supérieur ont été de véritables fiascos. Nous osons espérer que les 1995 milliards de Francs CFA qui seront alloués au PRODEC 2 serviront pour une fois la noble et juste cause qu’est l’éducation nationale. De par sa vertu innovante, les maliens, dans leur ensemble, ne peuvent que soutenir le PRODEC 2 et, par ailleurs, garderons un œil bienveillant sur son évolution. La politique nationale de l’éducation ne saura être une réussite qu’en redéfinissant nos termes de collaboration avec l’occident à l’instar du Rwanda :

  • Le transfert de compétences et de technologie dans les domaines scientifiques ;
  • Le contrôle national de l’exploitation de ressources naturelles et leur transformation ;
    Auxquelles s’ajoutent :
  • La promotion de la science et de la technique et une éducation de qualité ;
  • la construction et la réhabilitation ainsi que l’équipement des centres de formation, des grandes écoles et universités de technologie avec leur laboratoires ultramodernes tout en mettant un point d’honneur sur l’excellence ;
  • La valorisation des écoles agropastorale ;
  • La formation et la formation continue des encadreurs dans l’esprit de l’éducation productive ainsi que la confection ou l’acquisition de manuels d’études adaptés ;
  • La vulgarisation des connaissances informatiques et l’accessibilité à la connexion internet ;
  • La valorisation de l’artisanat comme activité extrascolaire ;
  • Et, toutes les autres astuces figurant dans les recommandations du PRODEC 2.

En attendant, nous souhaitons bon courage au premier ministre et tout son gouvernement pour la mise en œuvre introductive de cette louable initiative dont le PRODEC 2.

Mohamed TRAORÉ / Duniya Kibaru.net7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici